Titres de civilité, quelle graphie ?

Posté par Constanta-Ecaterina Naidin le 26 mars 2011

 

Ces lignes m’ont été inspirées par la curiosité de deux petites élèves qui ont saisi, dans le corps du texte Boutique ou grande surface figurant à la page 74 du manuel Cavallioti pour les débutants de la VIe, une discontinuité concernant la graphie du mot madame. Dans le même contexte, une salutation, on écrit tantôt Madame, avec majuscule, tantôt madame, avec minuscule initiale.

Après avoir exprimé leur étonnement, mes petites curieuses ont trouvé elles-mêmes une « explication » qui devrait donner à penser aux auteurs et aux éditeurs de ce manuel : elles croyaient que dans le premier cas, madame Delassale, on avait écrit madame avec une minuscule initiale parce que ce mot était suivi du nom de la personne, alors que dans le second cas, Madame Julie, on avait mis la majuscule parce que le mot était suivi d’un prénom.

J’avais remarqué depuis longtemps que ce manuel était plein de Madame ou de madame employés n’importe comment. Je n’avais pas insisté sur ces mots car j’avais apprécié qu’il s’agissait d’une faute typographique qui n’était pas aussi grave qu’une faute de langue. De plus, en fouillant les ouvrages de référence – dictionnaires, grammaires, codes typographiques – j’avais constaté qu’on ne s’était pas mis d’accord sur un emploi unique, les recommandations concernant la graphie de ces mots différant, voire s’opposant, d’un ouvrage à l’autre et, encore, d’une zone francophone à l’autre.

Devant la remarque de mes élèves qui, par hypercorrection, avaient découvert une sorte de logique dans la faute et en avaient même développé une « règle », j’ai décidé de prendre position et de multiplier mes recherches afin de trouver la variante d’écriture de ces mots le plus largement adoptée et recommandée. Après avoir déniché et filtré un bon nombre d’informations puisées dans lesdits ouvrages, après avoir renoncé aux graphies dues à l’histoire de ces mots, comme Monsieur pour le frère du roi ou l’abréviation Mr pour Monsieur, j’ai dressé un classement que j’ai mis à la disposition de mes élèves, en leur conseillant toutefois d’obéir à la règle de bon sens que les spécialistes eux-mêmes respectent : faire un choix et le garder dans l’ensemble du texte. Ce qui n’est pas, malheureusement, le cas de notre manuel.

 Je partage également ce classement avec mes lecteurs virtuels.

Les noms exprimant des titres de civilité ou appellations de convenance, comme madame, mademoiselle, monsieur, s’écrivent en français selon certaines règles et leur forme varie en fonction du contexte. Les ouvrages de référence – grammaires, dictionnaires, manuels de typographie, codes typographiques – recensent trois situations :

1.      Ces mots s’écrivent avec majuscule :

−       lorsqu’ils sont employés dans la correspondance, comme marque de politesse :

Recevez, Madame, l’expression de ma haute considération.

−       lorsqu’ils sont employés pour s’adresser directement aux personnes, comme dans l’appel ou la salutation :

Bonjour Madame Dumas.

Achetez-vous cette robe, Madame ?

−       lorsqu’ils sont employés pour exprimer le respect envers les personnes dont on parle (les employés parlant de leurs patrons, les domestiques parlant de leurs maîtres, etc.) :

Je suis désolée, mais Monsieur ne peut pas vous recevoir.

−       lorsqu’ils sont employés dans le titre d’un ouvrage :

La vie de Madame de Guyon 

Le fils de Monsieur Poirier

Cette dernière règle connaît des fluctuations et il y a des maisons d’édition qui favorisent la minuscule initiale lorsque le mot exprimant la civilité apparaît au milieu du titre de l’ouvrage.

2.      Ces mots s’écrivent avec minuscule initiale :

−       lorsqu’on parle d’une personne, en employant ou non le nom patronymique :

Voulez-vous appeler monsieur Dumas, s’il vous plaît ?

Comment va-t-elle madame votre mère ?

−       lorsqu’on reproduit les paroles d’une personne dans un texte (roman, interview, etc.) même s’il s’agit d’un dialogue :

« Mais, mademoiselle, c’est vous qui m’avez appelé. »

3.      Ces mots s’écrivent sous forme abrégée lorsqu’on parle d’une personne :

−       devant son nom :

J’ai confié cette tâche à Mme Duval.

−       devant son titre, sa fonction :

M. le maire vous attend.

Les formes en abrégé de ces titres sont :

−       pour Monsieur : M. (ne pas oublier le point abréviatif !) ;

−       pour Madame : Mme ou Mme, si on ne peut pas surélever les dernières lettres ;

−       pour Mademoiselle : Mlle ou Mlle ;

−       pour Messieurs : MM. ;

−       pour Mesdames : Mmes ou Mmes.

 

     

  

Laisser un commentaire

 

projet robot |
L.DUMON |
Référentiel de Naissance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIQUE
| simao25
| ECO---Blog